Ne m’appelle pas Capitaine

© Actes Sud

Auteur

Lyonel TROUILLOT

Titre

Ne m’appelle pas Capitaine © Actes Sud

Éditeur

Actes Sud

Date de parution

01/08/2018

Nombre de pages

160

Citation (Page 17)


Dans sa réalité physique, tel était ce quartier : une agression sur ruines, le jet chaotique du mortier, de tôles, de claustras et de PVC. Les villes sont des palimpsestes.

- © Actes Sud

Genre

Roman

Prétexte littéraire

Une jeune fille de riche famille d’Haïti veut rédiger un article sur un autre quartier à l’opposé d’où elle vient via un témoin d’une époque révolue faite de violences, de pauvreté et de différence de couleur de peau.

Aude n’est pas de leur couleur, de leur milieu social, du bon côté. Le quartier Morne Dédé en complète décrépitude était autrefois un quartier respecté d’Haïti. C’était au temps de la dictature, les opposants y trouvaient refuge. Aude, jeune journaliste en devenir se rend chez le Capitaine, un vieil homme au caractère aride pour la matière première de son article.  Cette enquête est à double sens. Bientôt les souvenirs d’opposition à un régime cruel sur fond d’injustice et de pauvreté s’entrechoquent avec la propre histoire des origines bourgeoises de la jeune femme. Un livre à la recherche de l’humanité égarée.


Derniers articles

La quarantaine [1995]
Retour sur un roman. En ces temps de Covid-19 et du confinement presque généralisé pour les pays qui prennent soin
Lire la suite
Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon
Paul Hansen, fils de pasteur d’origine danoise et d’une mère française, purge une peine de prison au Canada pour une
Lire la suite