« Le Lamento de Winnie Mandela » – un roman politique qui s’appuie sur la violence de l’absence faite aux femmes.

© ACTES SUD

Auteur

Njabulo NDEBELE

Titre

« Le Lamento de Winnie Mandela » – un roman politique qui s’appuie sur la violence de l’absence faite aux femmes. © ACTES SUD

Éditeur

ACTES SUD

Date de parution

02/11/2019

Nombre de pages

224

Traducteur

Georges LORY

Langue d'origine

Anglais (Afrique du Sud)

Citation (Page 129)


J’ai arpenté les rues de mon cerveau, à la recherche de mon mari, bien après avoir arrêté de le chercher physiquement.

- © ACTES SUD

Genre

ROMAN

Prétexte littéraire

Quatre femmes, quatre Pénélope au temps de la ségrégation raciale témoignent de l’absence de leur mari sur leur condition de vie de femme.

Afrique du Sud. Quatre voix de femmes. Toutes ces femmes ont un point commun : telle Pénélope attendant Ulysse, elles sont victimes de l’absence de leur mari ou conjoint par trahison amoureuse, par devoir économique, par engagement politique. Ces femmes se reconnaissent dans une association où elles partagent le témoignage de leur vie dans l'hypothétique retour de leurs maris et invitent à leurs discussions celle qui symbolise l’attente absolue : Winnie Mandela. L’occasion de revenir sur la dureté du régime de l’Apartheid et de la violence dans les deux camps : blanc et noir.


Derniers articles

Un homme est interrogé par un procureur dans le cadre d’une enquête pour homicide. Le lieu de la scène du
Après « Le cafard », l’auteur nous invite à une réflexion sur les relations homme/femme en compagnie d’un robot plus homme que