Le cafard – Un roman à l’humour très british en ces temps de « Brexit » et de « Brovid ». Posologie : A lire au moins 1x cette année.

© Gallimard

Auteur

Ian MC Ewan

Titre

Le cafard – Un roman à l’humour très british en ces temps de « Brexit » et de « Brovid ». Posologie : A lire au moins 1x cette année. © Gallimard

Éditeur

Gallimard

Nombre de pages

153

Traducteur

France Camus-Pichon

Langue d'origine

Anglais

Citation


« Quand il avait rejoint Whitehall en cette nuit périlleuse, il croyait s’embarquer pour une mission solitaire. Jamais il ne lui était venu à l’idée que le lourd fardeau de sa tâche puisse être aussi le leur, que certains de ses semblables aient pu se diriger vers différents ministères pour habiter un autre corps et commencer le combat. »

 

- © Gallimard

Genre

ROMAN

Prétexte littéraire

L’absurdité du Brexit ne peut être que la conséquence d’une métamorphose des décideurs politiques…

Ian Mc Ewann traite l’absurdité d’une volonté politique par l’humour. Ce voyage en "absurdie" fait explicitement référence à la métamorphose de Kafka sauf qu’ici,  il s’agit d’un cafard qui prend la forme d’un être humain et pas n’importe lequel. Il s’agit ni plus ni moins du Premier ministre britannique. Le cafard s’appelle Jim Sams en clin d’œil référentiel à Gregor Samsa de l’illustre et fameuse nouvelle de Kafka.  La destinée d’un pays n’est plus entre les mains d’un homme sensé, mais de celle d’un cafard au destin extraordinaire et à la volonté sans faille d’aller jusqu’au bout de son programme surréaliste. L’humour britannique vient ici au secours de la défaillance de l’intelligence commune. A rire de toute urgence !


Derniers articles

Mathilde suit l’amour de sa vie. Ce chemin l’a conduite de ses terres alsaciennes d’origine, verdoyantes, à celles caillouteuses et
Nous sommes au début du 17e siècle. Une période trouble où la peste, la chasse aux sorciers et sorcières, la